LA REPETITION ESPACEE: LA TECHNIQUE POUR TOUT RETENIR SANS EFFORT

Mise à jour le :

LA REPETITION ESPACEE: LA TECHNIQUE POUR TOUT RETENIR SANS EFFORT

Des listes de vocabulaire en pagaille, des fiches qui jonchent le coin de ton bureau sans dessus dessous, c’est la énième fois que tu relis ton cours mais malheureusement rien ne rentre... Pour apprendre tes cours par cœur facilement, tu as tout essayé, en vain ! Ce n’est pas faute de faire preuve de bonne volonté. Mais voilà, tu aimerais trouver une méthode durable, facile à mettre en place et qui ne demande pas des efforts surhumains… sauf que pour l’instant tu ne vois pas ! Heureusement, nous avons la méthode miracle qui va tout changer pour toi. La répétition espacée. Dans cet article, nous allons t’expliquer pourquoi il est difficile de retenir durablement des choses, puis te montrer comment la répétition espacée peut tout changer dans ton quotidien. Tu vas voir, ça va être une petite révolution !

 

 

1. Mais pourquoi éprouve-t-on au juste autant de difficultés à apprendre ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par comprendre pourquoi la majorité des étudiants, mais aussi des adultes, ont du mal à fixer l’information longtemps dans le temps. 

Apprendre par coeur sans méthode est fastidieux…😫

Eh oui ! L’apprentissage par cœur est fastidieux. Lire une notion, la répéter dans sa tête 5 ou 6 fois, essayer de la retenir… c’est barbant et pas vraiment efficace ! C’est une question d’habitude et de concentration. Cela demande un effort supplémentaire à notre cerveau comparé à la pratique. Il doit d’abord comprendre, structurer puis restituer. La mémoire fonctionne par connexions, elle doit donc relier le nouveau à l’ancien, et créer des connexions neuronales du premier coup… ce n’est pas évident ! Tu l’as compris : l’enjeu n’est pas de pouvoir restituer ce que tu as appris deux minutes après avoir lu ton cours...Mais de manière intacte le jour de l’examen, quelques jours, semaines, voire des mois après !

👉 C’est un vrai challenge : il faut à la fois que tu aies pu créer des connexions neuronales solides grâce à un apprentissage efficace, et qu’elles durent dans le temps… c’est tout sauf évident ! ...

 

Et facteur d’oubli 🙄

👉 Les scientifiques estiment que 60% de ce que l’on apprend se perd au bout de deux mois et 90% au bout de 6 mois. Bon, quand tu y penses c’est logique : si nous retenions absolument tout on finirait étouffé face au surplus d’informations. Notre cerveau fait régulièrement de la place pour se concentrer sur ce qui est le plus utile. Bref “celui qui s’efface quand tu me remplaces, quand tu me retiens” 🎶 (Louane si tu nous lis 😄) Mais voilà, il n’est pas possible d'étiqueter dans ta tête les choses à retenir à tout prix et celles qui peuvent disparaître sans que cela ne te pose de problème. Bref, le problème est de taille : comment contrer l’oubli de ce qui est important pour toi ?

 

2. On a la solution : la répétition espacée !

La répétition espacée présente de nombreux avantages par rapport à l’apprentissage classique. Nous allons t’expliquer en quoi elle consiste, pourquoi c’est génial, et comment l’intégrer dans ton quotidien !

La répétition espacée, selon Ebbinghaus 👴🏻

👉 Vulgarisateur de sciences et productiviste en puissance, Ebbinghaus a constaté que l’utilisation de rappels placés à intervalles réguliers et de plus en plus espacés permet de contrer le phénomène d’oubli expliqué dans le point précédent. Le principe de la répétition espacée est simple : tes souvenirs se dégradent progressivement dans le temps et notre mémoire sélectionne ce qui ne nous sert pas immédiatement dans la vie de tous les jours. Mais le moment où tu les réactives influe sur la qualité de ton souvenir initial. Si l’on intercale des rappels selon des intervalles étudiés, on obtient des résultats flagrants avec un oubli des connaissances ridiculement faible !

👉 Des rappels réguliers permettent de retenir durablement 80% de ce que l’on a appris 6 mois plus tôt, chiffre bien supérieur aux 15% en temps normal. Ok, donc il faut faire des rappels ! Mais concrètement comment faire ?

 

Courbe de l'oubli

3. Comment utiliser la répétition espacée dans tes habitudes de travail ?

Commence par faire des fiches 📄

👉🏻 La construction de fiches de cours ou de flashcards est la première étape pour stocker les notions que tu vas apprendre puis ensuite rafraîchir grâce à la répétition espacée ! Prends le réflexe de faire :
  • Des fiches de cours pour synthétiser puis apprendre des informations longues et complexes, comme le plan d’un cours.
  • Des flashcards dès qu’il s’agit de retenir des notions indépendantes, comme une liste de vocabulaire, des formules de Maths.

Pour savoir comment faire des flashcards au top, on te renvoie à notre article sur le sujet !

Apprends puis répète avec le bon rythme 🏃🏽‍♂‍

La courbe d’Ebbinghaus montre que les premières phases de rappel ancrent le souvenir. Lors de la phase d’entretien, elles peuvent devenir de plus en plus espacées. Examinons ce que ça donne dans la pratique. Voici le rythme de rappel que nous te conseillons d’adopter pour chaque série de connaissances que tu vas essayer de retenir par cœur.

1. Tu commences par la phase d’apprentissage : tu crées les connexions neuronales avec des rappels concentrés sur peu de temps.

  • Jour J : tu comprends puis tu essaies de retenir les connaissances que tu auras regroupées grâce à des fiches ou des flashcards.
  • J + 10 min : rappel n°1
  • J + 3 : rappel n°2
  • J + 7 : rappel n°3

2. Puis tu rentres dans la phase d’entretien : en réactivant tes connexions neuronales, tu les entretiens jusqu’à ce que l’information soit parfaitement acquise.

  • J+ 30 : rappel n°4
  • J + 6 mois : rappel n°5
  • J + 1 an : rappel n°6
  • J + 3 ans : rappel n°7

Plutôt facile sur le papier non ? Evidemment, en pratique, cela suppose une certaine organisation, et on dirait même une organisation certaine !

 

Utiliser ton agenda pour te fixer des rappels : la fausse bonne idée ? 🗓

Bon, supposons que tu es quelqu’un de très organisé (ce dont on ne doute pas 😉) tu vas vouloir noter ces rappels dans ton agenda. Pour un apprentissage occasionnel, prévoir ta répétition espacée à la main, ça fait le boulot… Mais si tu as de gros volumes de connaissances à retenir, tu vas finir par galérer :
  • Il y a fort à parier que tu vas oublier certaines répétitions si tu n’as pas de rappels visibles dans ton quotidien,
  • Surtout, avec le temps, le stock de connaissances à revoir va augmenter, et tes révisions vont s’accumuler et finir par se chevaucher.

Utilise SCRIBZEE pour te simplifier la vie !📱 Pour éviter de devoir faire le suivi, utilise SCRIBZEE® ! Téléchargeable gratuitement sur ton portable, SCRIBZEE te permettra de réviser et d’organiser tes flashcards grâce à l’algorithme de Leitner (qui applique le principe de la répétition espacée) pour les apprendre puis les revoir facilement. 👉🏻 L’algorithme va choisir pour toi les cartes à revoir en priorité en fonction de ton niveau de maîtrise de chacune. Plus besoin de te prendre la tête, tu vas pouvoir laisser ton agenda tranquille !

 

4. Nos 2 astuces incontournables sur la répétition espacée !

Un DS à l’approche ? Anticipe pour que la répétition espacée soit efficace ! 🥇

👉 Astuce #1 : Pour une efficacité maximale, anticipe tes révisions et étale-les sur au moins une semaine. Tu l’as vu, la phase d’acquisition des connaissances s’étale en 4 rappels répartis sur 7 jours. Si tu étales tes révisions, tes connaissances seront parfaitement acquises et tu seras fin prêt pour ton DS à venir ! Logiquement, on te déconseille de t’y prendre à la dernière minute pour un concours ou un examen important. La répétition espacée a besoin de plusieurs répétitions pour montrer sa pleine efficacité 😉

Le secret de la répétition espacée ? La régularité !

👉 Astuce #2 : Prévois d’intégrer tous les jours une session de répétition espacée dans ton planning, 20 minutes suffisent pour commencer ! Ancrer ce créneau dans tes habitudes te permettra de ne jamais oublier de rafraîchir tes connaissances, tout en te donnant du temps pour en apprendre de nouvelles. Au début, pour que ce soit efficace, vise :
  • l’apprentissage de 20 nouvelles notions par jour,
  • la révision de 40 anciennes notions,
  • Soit un total de 60 notions à revoir / jour.

👉 Cela fait environ 1 notion à revoir toutes les 20 secondes. Oui c’est rapide, mais faisable, c’est ce rythme qui fait l’efficacité de la méthode !

💡 Au fil du temps, tu pourras augmenter le nombre de notions à apprendre et à revoir, et allonger la durée de ce créneau de révisions pour qu’il corresponde parfaitement à tes besoins !

💡 Ah oui, si tu utilises SCRIBZEE, tu vas pouvoir faire ta séance de répétition espacée où tu veux et quand tu veux grâce à ton téléphone : c’est vraiment pratique ! Enfin, sois patient ! 🧠 Paris ne s’est pas fait en un jour. Une grosse partie de l’efficacité de la répétition espacée repose sur … l’espacement. Ce qui implique de laisser du temps au temps pour multiplier les passages sur la connaissance.

💡 Cela ne sert à rien de rusher pour bâcler la phase d’apprentissage ! Si tu vas trop vite, tu vas retenir à moitié, ou pire, des choses fausses, et tu pourras tout reprendre à zéro ensuite. Fais les choses bien du premier coup, tu gagneras du temps pour la suite !

💡 Peu importe où tu en es dans le processus de répétition espacée, chaque rappel est important. Et oui, si tu oublies tes rappels, tu vas progressivement oublier les infos que tu as durement apprises… et retomber dans la courbe de l’oubli standard. C’est ce qu’il faut éviter !

Conclusion sur la répétition espacée

Voilà ! Tu sais tout sur la répétition espacée ! Grâce à elle, tu vas rapidement disposer d’une bibliothèque fournie de connaissances que tu connaîtras parfaitement ! Fini la boule au ventre avant les DS, examens, partiels ou concours : tu vas pouvoir y aller sereinement en sachant que tout est dans ta tête, car ce sera bel et bien le cas ! 😉 Fais bon usage de ton nouveau super-pouvoir ! 😊

Laisse-nous un commentaire !

*
*
*

À lire, à voir

également